Le câblage

 

Tout ça n'empêche pas les pannes intempestives malheureusement, je me suis donc attaqué au câblage pour éliminer toutes causes possible, en premier la mesure de la masse qui est très importante sur ce type de CX. Évidemment elle n'était pas bonne, plusieurs ohms de différence à certains endroits. Premier recâblage les masses batterie/ caisse/ moteur, ensuite en cherchant les connections de l'injecteur de départ à froid, je me suis aperçu qu'il n'était pas alimenté donc recherche et trouvé une inversion de prises. Le câblage d'une série 1 est un gros bidouillage en fin de compte avec des repiquages à l'intérieur des faisceaux, pour suivre le schéma électrique il faut beaucoup d'imagination... 

                                         

 

 Une bonne chose à faire également, c'est de changer le faisceau d'allumage, il a 30 ans et fait plus d'étincelles à l'extérieur qu'à l'intérieur.

Je suis arrivé a une certaine fiabilité qui a duré quand même quelques mois :

Rupture du câble d'alimentation du détecteur de cliquetis, ratatouillage malgré la réparation, un schéma technique d'origine Citroën m'a beaucoup aidé : j'avais également un problème avec le démarreur et le relais d'injection (mauvais contacts). De conception, le schéma de la GTI turbo possède une faille en cas de mauvais contacts sur le démarreur : schéma.

Une modification du câblage est nécessaire. Fini les problèmes, enfin presque puisqu'elle a fonctionné six mois sans problème et paf, c'est reparti, impossible de la redémarrer depuis .....

 

Je me suis donc attaqué à ce qu'i n'a pas encore été fait, le circuit d'air, d'essence avec le changement des filtres, pompe et régulateur, ainsi que le changement des diverses sondes. Depuis une horloge...

Joomla templates by a4joomla